Koh Lipe

Notre dernière semaine, on se l’ai réservée sur une petite île à l’extrême Sud de la Thaïlande, proche de la Malaisie. Après avoir traversé le pays du Nord au Sud en scooter, train et avion, ici on est plutôt en bateau, à pied ou en palme masque tuba.
Koh Lipe
Album : Koh Lipe

8 images
Voir l'album


Le Nord de la Thaïlande

Après avoir rejoint la frontière près de Vientiane, on décide de repartir vers le Nord de la Thaïlande. Au programme : 400 km de lacets en scooter, balades dans la jungle et visites des temples de Chiang Mai.

Le Nord
Album : Le Nord

10 images
Voir l'album


Tha Heua

Dernière étape avant de quitter le pays, Tha Heua est un minuscule village de pêcheurs, au bord du lac Nam Ngum. Notre hôte nous fait découvrir le paysage en bateau, navigant au milieu de ses nombreuses îles, dont une peuplée par des singes.

Tha Heua
Album : Tha Heua

4 images
Voir l'album


Vang Vieng

Entre Luang Prabang et la capitale Vientiane se trouve Vang Vieng, traversée par la Nam Song et entourée de montagne et de nature. On décide de louer un scooter, de partir à la découverte de ses paysages et de gravir quelques pitons rocheux pour admirer la vue.

Vang Vieng
Album : Vang Vieng

9 images
Voir l'album


Luang Prabang

Ville touristique au confluent de la Nam Khan et du Mekong, les ponts en bambou  permettent de rejoindre la vie laotienne des villages voisins, les routes de terre et la jungle. La vie monastique à Luang Prabang est omniprésente, c’est l’endroit dans le monde où l’on retrouve le plus grand nombre de temples par km2. Après avoir parcouru les rues de la ville et des villages, on est parti à la découverte des sites alentours, dont la grotte de Pak Ou, aux multiples figurines de bouddha, et les chutes de Kuang Si, aux eaux bleu turquoise et laiteuses.

Luang Prabang
Album : Luang Prabang

10 images
Voir l'album


Nong Khiaw

Arrivés dans la petite bourgade de Nong Khiaw, on a choisi de s’installer aux bords des rives dans un bungalow en bambou avec terrasse sur le fleuve. Des berges, on admire le paysage de montagnes et de pics calcaires. C’est très paisible, on se relaxe en écoutant le chant des coqs et le son de la rivière qui coule. On entretient notre forme en faisant une petite ascension avec une comme récompense une très belle vue à l’arrivée.

Nong Khiaw
Album : Nong Khiaw

7 images
Voir l'album


Nam Ou

Nous avions le choix entre redescendre la rivière ou prendre la route pour un trajet équivalent de 4h. Le choix est vite fait, nous voici donc partis en bateau, tous serrés sur des bancs en bois. La rivière Nam Ou est un affluent du Mékong, fleuve omniprésent au Laos. Elle est beaucoup plus discrète mais n’en offre pas moins des paysages magnifiques et un bon aperçu sur la vie fluviale et ces villages accessibles uniquement par bateau.

 

Nam Ou
Album : Nam Ou

9 images
Voir l'album
 



Muang Khua

Ça y est, nous voilà de l’autre côté de la frontière, avec un nouveau pays, un nouveau paysage spectaculaire à découvrir. Le Nord du Laos est très humide, les fleuves sont omniprésents, la végétation y est luxuriante. Les enfants jouent et courent dans la boue librement. Avec quelques morceaux de bambou, les Laotiens construisent des radeaux pour partir à la pêche et rejoindre leurs cultures aux bords du fleuve. Quelle nature sauvage ! Le lendemain, on a programmé de redescendre la rivière Nam Ou jusqu’au prochain village.

Muang Khua
Album : Muang Khua

9 images
Voir l'album


Sa Pa

À notre arrivée à Sapa, un brouillard épais nous attendait. La culture du riz s’est arrêtée en attendant la fin de l’hiver. On part quand même en randonnée dans les nuages découvrir les paysages de cultures en terrasse et les villages des Mongs, une des minorités locales. Une bonne soupe chaude au bœuf (un pho bo) nous réchauffera.

Sa Pa
Album : Sa Pa

8 images
Voir l'album


Propagande vietnamienne

Tradition héritée de la guerre, les haut-parleurs publics sont omniprésents au Vietnam. Fixés au poteaux électriques, ils inondent les rues des villes et des villages de musique et de messages officiels à partir de 4-5h du mat. On comprend mieux pourquoi tout le pays est debout très tôt le matin.

Durant les longues années de guerre contre les Américains, ils ont joué un rôle crucial en diffusant des informations sur les bombardements et autres opérations. Dans ce pays appauvri par la guerre, ils étaient également une source d’encouragement, de distraction et même d’inspiration. Ils sont encore utiles aujourd’hui, en particulier dans les zones rurales où ils diffusent les alertes de tempête et autres informations importantes, les décisions gouvernementales comme le port du casque, des conseils d’ordre sanitaire (boire de l’eau bouillie, ne pas manger des aliments crus, se laver les mains avant de manger etc …) et des appels à la gymnastique matinale.
En tout cas, ça ne nous a pas dérangé étant donné que l’on ne comprenait rien. Mais c’était plutôt folklorique.
Propagande
Album : Propagande

1 image
Voir l'album


12345...7

Seasundansescalabre2015 |
Thelandofoztask |
Lesvoyagesdeceline |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Notre petite vie en Calédonie
| Ein Reise in ein deutschspr...
| Skilaplagne2015